• Sept. 6, 2013

    Ce que je crois

    Ce que je crois

    Négocier l’ouverture des échanges n’est pas la seule fonction de l’OMC, mais c’est manifestement l’une de ses fonctions essentielles. Cette fonction est incarnée par le Cycle du développement de Doha. Comme le Cycle de Doha n’a pas encore abouti, certains seraient tentés de dire que l’Organisation est en crise, que le multilatéralisme commercial ne fonctionne pas et que l’OMC a perdu toute pertinence. Ce sont, à mon avis, de simples raccourcis face à une réalité beaucoup plus complexe.

  • Aug. 30, 2013

    L’Europe et Israël

    L’Europe et Israël

    A la veille du lancement des négociations avec Israël concernant le nouveau programme-cadre de recherche Horizon 2020 (2014-2020) – doté d’un budget de 80 milliards d’euros –  l’Union européenne publie un avis à la mi-juillet contenant les lignes directrices d’un futur accord. Pour la première fois, et en accord avec ses positions politiques, elle déciderait de limiter l’accès aux financements et à la coopération aux seules entreprises israéliennes non basées et n’opérant pas au-delà de la ligne verte, c'est-à-dire à Jérusalem-Est, dans le Golan ou dans les territoires palestiniens.

  • July 22, 2013

    Le pari commercial de l’Europe

    Le pari commercial de l’Europe

    L’ouverture des négociations entre l’UE et les Etats-Unis en vue de la signature du TTIP constitue un véritable tournant dans la politique commerciale de l’Union européenne. Ce tournant bilatéral inédit est très largement calqué sur celui pris par les États-Unis depuis 2008. La question est de savoir s’il est compatible avec un retour au multilatéralisme ou s’il en sonne le glas.

  • July 9, 2013

    Solaire : l’Europe dans le panneau

    Solaire : l’Europe dans le panneau

    La Commission européenne a décidé d’appliquer à terme des droits de douane punitifs de 47,6%, et de 11,8% immédiatement sur les importations de panneaux solaires chinois, dans le cadre d’une procédure antidumping. L’initiative a été publiquement dénoncée par Mme Merkel alors que la Commission a agi dans le cadre de ses compétences, à la demande d’une firme allemande, et alors que l’industrie solaire allemande a été la principale victime du dumping chinois. L’annonce de Karel de Gucht a été saluée par les autorités françaises, qui n’ont pas d’actif significatif à défendre (hors Photowat). Cette décision a déclenché immédiatement des mesures de rétorsion chinoises contre les exportations européennes de vins. Cet épisode peut surprendre à bien des égards.

  • June 26, 2013

    L’exception culturelle : entre stupeur et tremblements

    L’exception culturelle : entre stupeur et tremblements

    L’exclusion de l’audiovisuel du mandat donné à Bruxelles  pour négocier le Traité de libre échange Transatlantique (TTIP) est une victoire française au finish, les autres gouvernements paraissant mollement motivés. Pourquoi un tel raidissement  alors que, sur le terrain des industries de l’image, les relations Europe/Etats-Unis avaient tourné à l’apaisement ?

  • June 13, 2013

    Naissance du G2

    Naissance du G2

    Le sommet sino-américain de Sunnylands des 7 et 8 juin peut être considéré comme un sommet de première importance. Il consacre de manière presque formelle la naissance du G2. La coopération reste certes fragile et à la merci de multiples risques. Mais le travail accompli est conséquent et l’Europe et le Japon feraient bien d’en prendre la mesure s’ils veulent éviter de rester sur la touche.

  • May 15, 2013

    L’agriculture française bénéficiaire de l’ouverture des marchés

    L’agriculture française bénéficiaire de l’ouverture des marchés

    Une fois n’est pas coutume, lorsqu’elle n’est pas prévue dans le cadre du G20 ou de l’OMC, la libéralisation commerciale des échanges agricoles envisagée par le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (TTIP) suscite de fortes inquiétudes en France. Mais alors que les autorités françaises défendent ardemment le respect de l’exception culturelle,  faudrait-il également exiger une « exception agricole » ? Probablement pas.

  • March 22, 2013

    Le multilatéralisme en berne

    Le multilatéralisme en berne

    Tout le monde ou presque semble se réjouir de la perspective d'un accord de libre-échange entre les États-Unis et l’Europe. En revanche, personne ne semble se soucier des risques de voir s’éroder de plus en plus le multilatéralisme à mesure que se renforce la structure multipolaire du système international.

  • Jan. 21, 2013

    Economie : limites de vitesse, pare-chocs et ceintures de sécurité

    Economie : limites de vitesse, pare-chocs et ceintures de sécurité

    Les commentateurs qui, aujourd'hui, observent le monde au lendemain de la crise financière, nous prédisent un avenir de démondialisation. Ce qui est plus probable, tout comme les automobiles se sont adaptées aux risques d'accidents, c'est que la mondialisation va se poursuivre, mais avec l'équivalent économique des limites de vitesse, des pare-chocs et des ceintures de sécurité. Dans ce monde, les niveaux de vie ne pourront progresser que si tous les pays exploitent à fond leur potentiel, tout en s'intégrant dans l'économie mondiale de façon ordonnée.

  • Jan. 4, 2013

    La compétitivité est aussi un business !

    La compétitivité est aussi un business !

    Cela ne se discute pas: la France ne tient pas le rythme international en matière de productivité internationale et son industrie s’étiole. Il est donc urgent de prendre les mesures qui s’imposent pour redresser la situation. Nous avons d’ailleurs un ministère entièrement consacré à cette tâche prioritaire. Et si tout ceci n’était qu’une vaste exagération ? Ces milliards gaspillés à résoudre un problème qui n’existe pas ne sont pas perdus pour tout le monde, bien sûr.

  • June 13, 2012

    Contenir la Chine : le mauvais calcul d’Obama

    Contenir la Chine : le mauvais calcul d’Obama

    Depuis novembre dernier, le TPP (Partenariat Trans-Pacifique) fait parler de lui. Cet accord, promu par les États-Unis pour réorienter le commerce en Asie-Pacifique, est vu par certains comme un ferment porteur de grandes innovations dans la gestion du commerce mondial. D’autres, plus inquiets, y voient l’instrument d’une confrontation géopolitique inquiétante entre Chine et États-Unis en pleine campagne électorale américaine, avec comme risque un émiettement accru du système commercial mondial. Qui a raison ?

  • Nov. 24, 2011

    Asie : comment Obama veut contenir la Chine

    Asie : comment Obama veut contenir la Chine

    À peine une semaine après le G20 à Cannes, dix des vingt dirigeants se sont retrouvés de l’autre côté du monde, à Honolulu, dans le cadre du sommet annuel du Forum économique Asie-Pacifique (APEC), en collaboration avec d'autres dirigeants du Pacifique. Les sommets de l'APEC sont généralement calmes et policés. Cette fois, cependant, l'APEC est devenu le théâtre de grands jeux diplomatiques, marquant une étape supplémentaire dans la rivalité stratégique croissante entre la Chine et les Etats-Unis. En effet, ceux-ci ont décidé de faire de l'APEC une plateforme pour leur réengagement stratégique en Asie, qui vise à faire pièce à la domination croissante de la Chine. Ce jeu pourrait bien être d'une importance capitale pour l'avenir de l'économie mondiale.

  • Oct. 5, 2011

    Innovation : la France peut mieux faire

    Innovation : la France peut mieux faire

    Tant du côté des investissements que de celui des résultats, le système d'innovation français est décevant. La part du PIB consacrée à la R&D stagne à environ 2% (dont une large part pour la défense et le spatial), les dépenses d'éducation diminuent. Dans le domaine de l’innovation, la France fait partie des suiveurs, selon le European Innovation Scoreboard qui lui attribue le 11e rang. Des changements radicaux dans les politiques suivies, y compris la création de pôles régionaux, et un crédit d'impôt généreux, n’y ont rien changé. Pourquoi ?

  • June 15, 2011

    Les impasses du patriotisme aéronautique

    Les impasses du patriotisme aéronautique

    144 députés de gauche, de droite et du centre ont signé une lettre-pétition adressée au directeur général d’Air-France KLM pour qu’il fasse preuve de « patriotisme économique » en achetant des Airbus A350 et non des Boeing 787. Cette initiative est particulièrement mal inspirée. Elle risque d’antagoniser les dirigeants français et néerlandais d’un groupe privé indépendant, AF-KLM. Elle risque de susciter des mesures de rétorsion sur le premier marché d’Airbus, les États-Unis. Elle méconnaît la logique des ensembliers américains ou européens qui externalisent plus de 50% de la valeur d’un avion. Elle provoque un affrontement euro-américain dont EADS, groupe aéronautique civil, sortira affaibli face à Boeing, groupe essentiellement militaire.

  • May 10, 2011

    OMC : Obama veut-il un accord ?

    OMC : Obama veut-il un accord ?

    L’Administration Obama s’apprête à se laisser mettre dans une position intenable sur la question du commerce international. Le 29 avril 2011 a eu lieu une réunion du comité de pilotage du Cycle de Doha, qui confirme ce qu’on pouvait pressentir. Obama estime qu’il ne peut gagner la bataille politique interne contre les protectionnistes américains sans l’appui des exportateurs. Or leur soutien exigerait des concessions plus importantes de part de la Chine, de l’Inde et du Brésil. Comme les grands émergents refusent d’aller plus loin en matière de réductions tarifaires, les négociations sont dans l’impasse. Tout indique que les États-Unis font pression pour une suspension du Cycle. L’Administration Obama semble vouloir éviter d’avoir à trouver un compromis avant 2012. Mais cette stratégie ne considère pas toutes les données du problème.

  • May 4, 2011

    Ukraine: un accord de libre-échange, mais avec qui ?

    Ukraine: un accord de libre-échange, mais avec qui ?

    Depuis plusieurs années, l’Ukraine a semblé se diriger vers la conclusion d’un accord de libre-échange approfondi avec l’Union européenne. Les autorités ukrainiennes devaient lentement mais sûrement adopter l’acquis communautaire afin de pouvoir espérer profiter des potentialités offertes par la proximité du plus grand marché intérieur au monde. Or, la proposition concrète faite par Vladimir Poutine de rejoindre l’Union douanière avec la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan paraît être une tentative de contester ce bel ordonnancement.

  • April 27, 2011

    Commerce et environnement : que faire ?

    Commerce et environnement : que faire ?

    L’adoption du programme 2012 du Parti socialiste a remis au goût du jour la question d’un nouveau protectionnisme européen : l’Europe devrait se doter de mesures pour éviter que ses entreprises soient pénalisées par des importations plus compétitives du simple fait qu’elles ne respectent pas les normes environnementales européennes. Si le diagnostic est simple, la mécanique juridique permettant d’atteindre cet objectif est moins évidente.

  • Feb. 22, 2011

    G20 : la Chine acteur pivot

    G20 : la Chine acteur pivot

    Le G20 a du mal à s’affirmer comme instance politique capable de résoudre énergiquement les risques systémiques, notamment financiers, et déçoit donc ceux qui en espéraient le plus. En même temps, force est de constater que le G20 ministériel de samedi dernier à Paris a réussi là où Séoul avait échoué : l’élaboration d’indicateurs communs pour le suivi des déséquilibres économiques internationaux, notamment en séparant les composantes du compte courant et en évitant le suivi direct des réserves de change. Cette petite victoire est essentielle. Elle désamorce la tension sino-américaine autour du renminbi et permet d’ouvrir le jeu aux autres sujets essentiels du G20 en 2011 : gestion des risques systémiques financiers et agricoles, revue du système monétaire international, et normes sur les contrôles de capitaux. Cette situation met la Chine en situation de pivot, alors même que les Chinois sont des acteurs totalement nouveaux sur la scène de l’économie mondiale et qu’ils n’appartenaient pas au G8.

  • Feb. 16, 2011

    Guerre des monnaies : petits et gros mensonges

    Guerre des monnaies : petits et gros mensonges

    Le taux de change chinois suscite toutes sortes de vaticinations, y compris chez des économistes fort respectables. Les détracteurs de la Chine, qui du haut de leur modeste taux de croissance donnent des leçons à ceux qui ont accompli le plus grand miracle économique ayant jamais eu lieu sans appropriation de terres ou de main-d’œuvre étrangères, aiment évoquer les déséquilibres de compte courant. Une meilleure mesure de la compétitivité serait la balance commerciale, car il y a dans le compte courant des flux spéculatifs qui contournent les restrictions de change, et qui ont explosé depuis que les détracteurs de la Chine ont fait naître le mythe de la hausse inéluctable du renminbi. L’excédent commercial chinois annuel avec le reste du monde était de 184,5 milliards de dollars à la fin de 2010, soit 3,6% du PIB. Or plus de dix grandes économies ont un excédent commercial dépassant ce chiffre d’au moins un point. Une comparaison avec l’Allemagne est éclairante : ce pays pourtant pauvre en ressources naturelles présente le premier excédent commercial du monde : 205,4 milliards de dollars, soit 6,0% de son PIB.

  • Feb. 13, 2011

    Compétitivité : pourquoi la France a un problème

    Compétitivité : pourquoi la France a un problème

    La compétitivité fait retour dans le débat public. La dégradation continue du commerce extérieur français, la nécessité de corriger les déséquilibres intra-européens et la volonté politique d’une convergence franco-allemande y contribuent. Une étude récente de COE-Rexecode vient nourrir ce débat en présentant un bilan exhaustif des données sur le décrochage français et en faisant du passage aux 35 heures en 1998 le principal facteur explicatif. Cette explication est-elle à elle seule convaincante ? Rien n’est moins sûr.