• Nov. 16, 2011

    La nouvelle tyrannie de l’intimité

    La nouvelle tyrannie de l’intimité

    L’infiltration massive de la scène socioculturelle par les bagatelles de la vie et l’éviction consécutive des préoccupations publiques par des préoccupations quotidiennes, dont les réseaux sociaux sont les plates-formes technologiques les plus remarquables, évoque ce que le sociologue Richard Sennett avait dénoncé dès 1977 comme « la tyrannie de l’intimité ». Mais la connexion de ces développements avec les arrangements technologiques de notre époque échappe encore largement à la critique.

  • Nov. 26, 2010

    Vivre sans vies ?

    Vivre sans vies ?

    Un flux constant d’événements et de situations traverse l’espace de nos existences. Même si le mouvement et le changement perpétuels sont intrinsèques à la modernité, l’irruption des technologies numériques au cœur de notre quotidien nous a fait franchir une nouvelle étape. La stabilité, la pertinence et la cohérence qui, même ténues, persistaient dans la vie moderne sont structurellement atteintes par les artefacts informationnels. Nous vivons un présent augmenté et fragmenté. Mais les liens aux trajectoires de vie s’affaiblissent, se brouillent et dans certains cas se brisent.

  • July 17, 2009

    La fin des théories ?

    La fin des théories ?

    L'époque où des données sans théorie n’étaient que du bruit est-elle révolue ? L’analyse de données prend de plus en plus le pas sur les autres formes de connaissance. Les situations de vie ont tendance à être définies comme des problèmes cognitifs, dont la nature est computationnelle ou qui se posent en termes de navigation. Dans ce néopositivisme, non seulement la perception, mais une part essentielle de l'analyse conceptuelle est désormais superflue.

  • April 23, 2008

    La qualité du bordeaux est-elle mathématiquement prévisible ?

    La qualité du bordeaux est-elle mathématiquement prévisible ?

    L’accumulation d’information et la sophistication croissante de la technologie donnent aux données informatiques un rôle nouveau dans la vie sociale et le fonctionnement des institutions. L’information s’infiltre dans la vie sociale, construit la perception des événements, définit les priorités et la façon dont nous les concevons et les traitons. L’analyse des bases de données permettra-t-elle de tout prédire ?

  • May 25, 2007

    La société de l'hyperinformation

    La société de l'hyperinformation

    En 2003, un groupe d’économistes et de théoriciens de l’information de l’université de Berkeley publiait How Much Information, un des premiers essais systématiques pour mesurer la quantité d’information produite et stockée dans les médias, notamment numériques. L’étude montrait que cette quantité double dans des intervalles de plus en plus brefs. Les chiffres donnent le vertige et dépassent toute capacité humaine de représentation, mais la croissance exponentielle de la quantité d’information disponible ne se réduit pas à une multiplication de données. Où nous conduit cette société de l’hyperinformation ?

  • Sept. 13, 2006

    Comment le numérique crée un genre littéraire

    Comment le numérique crée un genre littéraire

    L'anthropophagie entre réalité et reflet numérique, entre la banalité quotidienne et sa projection en technicolor, caractérise la psyché de l'individu moderne et bouleverse la littérature. Deux exemples puisés dans la hotte des 700 romans de la rentrée littéraire en témoignent.