Quelque chose de brisé au pays des Bataves edit

July 2, 2006

Le fait que des journaux scandinaves aient été à l'origine des caricatures du Prophète jugées offensantes par les musulmans n'est peut-être pas un hasard. Ces sociétés fortement sécularisées et ethniquement homogènes se trouvent confrontées pour la première fois de leur histoire à la présence sur leur sol d'autres cultures, d'autres identités. Dans un premier temps elles ont cru pouvoir y faire face en pratiquant un multiculturalisme de bon aloi. Mais celui-ci a révélé ses limites car il a mis en évidence l'ambiguité d'une politique visant à reconnaître la particularité de chacun sans promouvoir pour autant la création d'un espace commun à tous. Egaux certes, mais séparés.