• 3 décembre 2013

    Chers lecteurs...

    Chers lecteurs, au terme de près de huit années de présence en ligne Telos a décidé de marquer une pause, le temps de se repenser et de se réinventer. Une publication a besoin de se renouveler pour ne céder ni à la tentation de la routine, ni au confort de l’habitude. Je profite de l’annonce de cette pause éditoriale pour remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont fait confiance ainsi que la formidable équipe de Telos restée presque inchangée depuis son lancement en décembre 2005. Ma gratitude va tout particulièrement au trio historique représenté par Charles Wyplosz, Richard Robert et Jean Christophe Boulanger. Sans eux cette aventure n’aurait jamais pu être lancée. Leur dévouement fut sans limite et leur désintéressement exemplaire. Mes remerciements vont également à Laurence Boone, Élie Cohen, Monique Dagnaud et Gérard Grunberg qui nous ont rejoints très vite et qui ont par leur fidélité et leur talent fait de Telos non seulement un site mais une marque. Au-delà d’eux je voudrais remercier très sincèrement les centaines de contributeurs réguliers ou occasionnels qui ont apporté leur pierre à l’édifice éditorial de Telos. À tous et à toutes, merci ! Zaki Laïdi

  • 2 décembre 2013

    François Hollande : du Royaume à l’Exil

    François Hollande fait à la fois l’objet d’une contestation virulente de l’opposition et d’une désaffection en profondeur de l’opinion. Le remarquable ouvrage que Gérard Grunberg vient de publier sur les socialistes français et les institutions politiques (1) permet toutefois d’éclairer un aspect moins visible mais tout aussi fondamental des tribulations de l’actuel Président de la République : l’incompatibilité du projet politique dont il est potentiellement porteur et de l’héritage institutionnel du parti dont il est issu, parti dont il a été de longues années le Premier Secrétaire avant d’en devenir le candidat victorieux à l’élection présidentielle de 2012.

  • 13 novembre 2013

    L'Ukraine entre l'Europe et Poutine

    Il n’est guère surprenant que la présidence lituanienne porte un très grand intérêt aux voisins orientaux : sa géographie, sa vision du monde et son projet européen l’y conduisent naturellement. Le Sommet de Vilnius de la fin novembre, concernant les « Partenaires orientaux » (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Ukraine), définira la présence européenne dans la région pour les prochaines années, à travers l’adoption d’accords de libre-échange approfondi et complet. Ce sera notamment le cas pour l’Ukraine, qui représente les trois cinquièmes de la population, de la richesse et de la superficie des pays concernés, ainsi qu’une puissance régionale. C’est certainement également l’Etat le plus courtisé par la Russie de la région, qui ne renoncera pas à avoir une influence prépondérante dans un pays slave orthodoxe.

  • 8 novembre 2013

    La lente dégringolade de la France

    Et voilà, la note de la France par Standard & Poors a été dégradée. Un coup de canif sous Sarkozy, un coup de canif sous Hollande. À chaque fois, l’explication est la même : pas de croissance suffisante en vue, pas de réformes sérieuses en cours.

  • 22 octobre 2013

    La gauche dans le piège

    Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, vient de déclarer qu’il souhaite que le mouvement lycéen pour le soutien de Léonarda reprenne. Venant d’un dirigeant politique, une telle déclaration signifie qu’au sommet de EELV certains sont désormais clairement favorables à la sortie du gouvernement. Pendant ce temps, les communistes s’apprêtent à voter contre le budget tandis que Mélenchon propose de rendre Valls à le Pen. Autant dire que la gauche politique a cessé d’exister. Le PS est désormais seul. Cette situation nouvelle appelle une analyse nouvelle.

  • 17 octobre 2013

    Oncle Sam frôle la catastrophe

    Après plusieurs semaines de suspense le Congrès américain a finalement trouvé un accord budgétaire évitant in extremis un défaut de paiement qui aurait été sans précédent dans l’histoire. Faut-il en conclure que la crise est passée et ne sera plus qu’un mauvais souvenir ? Loin s’en faut, car nous pouvons nous attendre à des débats intenses au début 2014. Toutefois l’accord d’aujourd’hui marque une victoire pour la stratégie de fermeté de la Maison Blanche, et le parti républicain devrait réfléchir à deux fois avant de courir le risque d’une nouvelle crise.

  • 16 octobre 2013

    Choc de compétitivité ou de complexité ?

    Le CICE était censé stimuler la compétitivité des entreprises françaises, notamment industrielles et exportatrices. Le diagnostic établi par Louis Gallois était imparable : pour innover, exporter et investir, il fallait rétablir les marges des entreprises et donc alléger le coût du travail par un transfert des charges sociales patronales vers une assiette de taxation plus large comme la CSG ou la TVA. À l’arrivée le CICE se transforme par sa complexité pratique en arme de désincitation massive pour PME. Comment le carosse a-t-il été transformé en citrouille ? Le récit mérite d’être conté.

  • 7 octobre 2013

    Et pourquoi ne pas breveter les recettes de cuisine ?

    Si l’on demande aux gens avertis s’il est normal de protéger l’inventeur ou le créateur artistique par des brevets ou des droits d’auteur, il est répondu oui de façon écrasante. Quand le coût de l’innovation est élevée et son coût de reproduction bas, quoi de mieux qu’un brevet ? Qui voudrait prendre la peine d’innover si dès le lendemain l’effort se retrouve chez un concurrent ? Et pourtant, cela fait partie de ces fausses évidences qu’il est utile de questionner.

  • 24 septembre 2013

    UMP et FN : une alliance inévitable ?

    Le communiqué adopté à l’unanimité par l’UMP le 17 septembre marque un pas supplémentaire de ce parti vers une alliance à terme avec le Front national.  Certes ce communiqué dit le contraire : « Nous nous opposons avec vigueur à la politique menée par les socialistes et leurs alliés et nous combattons avec la même vigueur tous les extrémismes et les sectarismes. » Il semble ainsi reprendre le « ni ni » de Jean-François Copé. Mais en réalité, il traduit en d’autres termes l’innovation introduite par François Fillon. Il ne s’agit plus seulement de refuser le désistement ou l’accord avec PS ou le FN. L’UMP va beaucoup plus loin.

  • 16 septembre 2013

    La crise, c’est fini ?

    Le président l’avait annoncé, la croissance est revenue. Si c’était vrai ! Un mois ou deux de bons chiffres – plus précisément, de chiffres moins catastrophiques – ne signalent pas une reprise économique. Il est très prématuré d’annoncer la victoire. Il est toujours aussi crucial d’arrêter le jeu de massacre de l’austérité. La situation est loin d’être claire.

  • 11 septembre 2013

    Réforme des retraites : un double non

    Fallait-il une nouvelle réforme des retraites ? François Hollande vient de répondre deux fois non. Non ! parce que les incertitudes économiques, l’absence d’urgence financière le risque de coalition des oppositions rendaient à ses yeux inutile une réforme censée régler tous les problèmes à l’horizon 2020. Non ! parce que la réforme structurelle de longue portée qui s’attaque à la racine du problème, qui aboutit à un équilibre soutenable de long terme et qui donne à Bruxelles les garanties demandées au risque de déclencher un conflit social majeur est contraire à sa culture politique. Alors qu’a t-il fait ? Un plan de financement lacunaire, riche en habiletés techniques, au confluent des lignes rouges syndicales mais dont le principal mérite est d’avaliser les réformes passées.

  • 9 septembre 2013

    Égypte : retour sur l'éviction de Morsi

    Le président Morsi n’a pas été renversé à la suite d’un coup d’Etat ourdi solitairement par les militaires afin de préserver leurs seuls intérêts ou, pire encore, de s’arroger le pouvoir. Ce coup est, tout d’abord, et principalement, la conséquence inéluctable d’une série d’erreurs politiques et de fautes démocratiques accumulées par les Frères musulmans.

  • 6 septembre 2013

    Ce que je crois

    Négocier l’ouverture des échanges n’est pas la seule fonction de l’OMC, mais c’est manifestement l’une de ses fonctions essentielles. Cette fonction est incarnée par le Cycle du développement de Doha. Comme le Cycle de Doha n’a pas encore abouti, certains seraient tentés de dire que l’Organisation est en crise, que le multilatéralisme commercial ne fonctionne pas et que l’OMC a perdu toute pertinence. Ce sont, à mon avis, de simples raccourcis face à une réalité beaucoup plus complexe.

  • 5 septembre 2013

    Syrie : pourquoi Obama hésite

    En décidant au dernier moment de faire précéder l’intervention militaire en Syrie à un accord préalable du Congrès, le président Obama a fait montre d’une exceptionnelle désinvolture dont il faut froidement analyser les causes et mesurer les implications pour nous, Français et Européens.

  • 30 août 2013

    L’Europe et Israël

    A la veille du lancement des négociations avec Israël concernant le nouveau programme-cadre de recherche Horizon 2020 (2014-2020) – doté d’un budget de 80 milliards d’euros –  l’Union européenne publie un avis à la mi-juillet contenant les lignes directrices d’un futur accord. Pour la première fois, et en accord avec ses positions politiques, elle déciderait de limiter l’accès aux financements et à la coopération aux seules entreprises israéliennes non basées et n’opérant pas au-delà de la ligne verte, c'est-à-dire à Jérusalem-Est, dans le Golan ou dans les territoires palestiniens.

  • 28 août 2013

    Egypte, Syrie : le désarroi de l’Occident

    Les événements qui se sont déroulés cet été dans le monde arabe montrent à quel point le « printemps arabe » et son impact continuent de dérouter les gouvernements français et occidentaux, ainsi que les opinions publiques.

  • 1 août 2013

    Est-il suffisant d’augmenter le nombre de logements sociaux ?

    Le projet de loi Duflot 2, examiné en ce moment par l’Assemblée nationale, vise principalement à réduire l’excédent de demande de logements sociaux en augmentant la quantité de logements disponibles. Certaines associations reprochent à ce texte de ne pas dire à qui seront attribués ces nouveaux logements. L’offre étant limitée, il est effectivement pertinent de se demander à qui et comment, parmi les ménages éligibles – plus de 60% de la population française est éligible en termes de revenus – les bailleurs sociaux attribuent ces logements. A priori, en ce qui concerne l’accession à un logement social, les chefs de famille monoparentale, les femmes enceintes et les familles nombreuses sont prioritaires, surtout s’ils ont des difficultés financières. Si, en plus, l’attribution des logements peut se faire en respectant une certaine « mixité » sociale et culturelle, c’est encore mieux. Qu’en est-il dans la réalité ?

  • 29 juillet 2013

    Faut-il un conseil de la presse en France ?

    Verra-t-on bientôt la création en France d’une instance déontologique autonome capable de faire la lumière sur les pratiques journalistiques douteuses et de stimuler les bonnes ? La crise actuelle de la presse s’avèrera-t-elle un contexte plus favorable que les grands moments de l’histoire du journalisme où le projet a déjà été débattu, en 1881, 1918, 1935 ? La profession réussira-t-elle à passer enfin à l’acte ? Les politiques sauront-ils rebondir, par voie législative s’il le faut ? La mobilisation autour de l’enjeu déontologique est-elle au contraire vouée à rester en France à l’état de discours, comme le suggère Denis Ruellan ?

  • 22 juillet 2013

    Le pari commercial de l’Europe

    L’ouverture des négociations entre l’UE et les Etats-Unis en vue de la signature du TTIP constitue un véritable tournant dans la politique commerciale de l’Union européenne. Ce tournant bilatéral inédit est très largement calqué sur celui pris par les États-Unis depuis 2008. La question est de savoir s’il est compatible avec un retour au multilatéralisme ou s’il en sonne le glas.

  • 11 juillet 2013

    Cinéma : l’enjeu asiatique

    Dans l’industrie du cinéma, le soleil se lève à l’est. Obsédé par la querelle séculaire entre les Etats-Unis et l’Europe dans le domaine des industries de l’image, l’Occident semble aveugle à ce phénomène : la montée en puissance des cinématographies de la Chine, de l’Inde, du Japon et de la Corée du sud.