• 3 juillet 2013

    Que veut le Brésil ?

    « Toutes mes excuses pour la gêne occasionnée, nous changeons le pays », indique une des affiches les plus reproduites lors des manifestations au Brésil, qui ne cessent de s’amplifier depuis la hausse de 20 centimes de reais des tarifs d’autobus de la ville de Sao Paulo. Ce qui passait pour un mouvement marginal, critiqué même à l’origine pour les embouteillages supplémentaires qu’il créait, a rapidement gagné en vigueur et en popularité. Plus d’un million de personnes se sont réunies le 20 juin 2013 pour montrer leur indignation et leur colère à une classe politique surprise et quelque peu débordée. Pourquoi cette indignation et cette colère ?

  • 24 février 2012

    Syrie : le sens du veto russe

    Syrie : le sens du veto russe

    Pourquoi la Russie et la Chine ont-elles bloqué la résolution des Nations unies condamnant le régime syrien ? Derrière ce blocage, il y a à l’évidence la solidarité de régimes autoritaires. Mais cette explication, si importante soit-elle, ne suffit pas pour expliquer le comportement de ces deux États.

  • 25 mai 2011

    Les Brics existent-ils ?

    Les Brics existent-ils ?

    « L’apparition des Brics constitue une vraie révolution dans l’équilibre mondial qui devient plus multipolaire et plus démocratique », écrivait récemment Celso Amorim, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Lula. L’acronyme « Brics », rappelons-le, désigne le groupe des pays émergents constitué par le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et plus récemment l’Afrique du Sud. Pourtant la difficulté de ces pays à se mettre d’accord sur une candidature commune au FMI face à madame Lagarde montre que cette unité est loin d’être acquise.

  • 12 mai 2011

    Les BRICs font aussi du cinéma

    Les BRICs font aussi du cinéma

    Cinéma et puissance ont-ils partie liée ? Les pays émergents qui aspirent à rayonner dans le concert des nations cherchent-ils à développer leur cinéma ? Une exploration des politiques des BRICs (Brésil, Russie, Inde, Chine) révèle une spirale vertueuse : développement économique, émergence d’une classe moyenne et effort pour financer des industries de l’image vont de pair. Cette dynamique diffère toutefois d’un pays à l’autre.

  • 10 mai 2011

    OMC : Obama veut-il un accord ?

    OMC : Obama veut-il un accord ?

    L’Administration Obama s’apprête à se laisser mettre dans une position intenable sur la question du commerce international. Le 29 avril 2011 a eu lieu une réunion du comité de pilotage du Cycle de Doha, qui confirme ce qu’on pouvait pressentir. Obama estime qu’il ne peut gagner la bataille politique interne contre les protectionnistes américains sans l’appui des exportateurs. Or leur soutien exigerait des concessions plus importantes de part de la Chine, de l’Inde et du Brésil. Comme les grands émergents refusent d’aller plus loin en matière de réductions tarifaires, les négociations sont dans l’impasse. Tout indique que les États-Unis font pression pour une suspension du Cycle. L’Administration Obama semble vouloir éviter d’avoir à trouver un compromis avant 2012. Mais cette stratégie ne considère pas toutes les données du problème.

  • 25 janvier 2010

    Il n’y a pas de Brics qui tiennent…

    Il n’y a pas de Brics qui tiennent…

    Depuis que Goldman Sachs a dans sa fameuse étude de 2001 inventé les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine), on ne parle désormais plus que d’eux. Avec la crise de 2008, cette référence aux émergents s’est accrue compte tenu du rôle central qu’ils jouent dans la dynamisation de la croissance mondiale à l’exception de la Russie. Pourtant, au-delà de certaines généralités, les Brics n’existent guère en tant qu’entité géopolitique. Et c’est succomber à une vision bien paresseuse de la réalité internationale que de vouloir à tout prix user de ce sigle bien commode.

  • 21 avril 2008

    Les biocarburants sont-ils coupables ?

    Les biocarburants sont-ils coupables ?

    La croissance des prix des produits agricoles de base est un véritable motif d’inquiétude pour les pays en développement. L’indice des prix alimentaires de la FAO a crû de presque 40% en 2007, et encore de 50% sur les trois premiers mois de 2008. Le développement de la filière des biocarburants est-il responsable de la montée des prix alimentaires, et donc des « émeutes de la faim » ? Rien n’est moins sûr car il n’y a pas un seul facteur à l’origine de la flambée des prix agricoles.

  • 20 décembre 2007

    Brésil : les crises ordinaires de la démocratie

    Brésil : les crises ordinaires de la démocratie

    Durant ces dernières semaines, le Parlement brésilien a été le lieu de deux crises : le remplacement de son président et le rejet de l’amendement constitutionnel prolongeant jusqu’à 2011 la Contribution provisoire sur les mouvements financiers (CPMF, plus couramment appelée impôt sur les chèques). Ces deux événements, davantage liés entre eux qu’il ne peut paraître à première vue, sont d’excellents révélateurs des blocages du système politique brésilien et de l’incapacité du président Lula à les surmonter. Ils constituent pour lui un sérieux revers.

  • 31 octobre 2006

    Pourquoi Lula a été réélu

    Les élections brésiliennes d'octobre 2006 auront réservé bien des surprises. Elles concernaient, outre le président de la République, les députés fédéraux, un tiers des sénateurs, ainsi que les gouverneurs et les assemblées législatives des états fédérés. Mais c'est l'élection présidentielle, dont les deux tours ont eu lieu le 1er et le 29 octobre, qui a retenu, à juste titre, l'attention des électeurs et des observateurs.

  • 20 septembre 2006

    Pourquoi les poulets brésiliens ne s'envolent pas vers l'Europe

    Pourquoi les poulets brésiliens ne s'envolent pas vers l'Europe

    Un des thèmes les plus sensibles dans les relations commerciales entre le Brésil et l'Union européenne est l'accès au marché des poulets brésiliens. C'est avec la question de la viande bovine l'un des points clés de la position européenne dans le cycle de Doha. L'UE n'autorise aujourd’hui que 29 000 tonnes de volailles brésiliennes, réparties sur six quotas d'importations. Cela représente 0,4 % d'une consommation européenne qui s'élève en tout à 11 millions de tonnes annuelles. Toute importation dépassant ce volume subit des tarifs prohibitifs qui, joints à des mesures de sauvegarde spéciales, aboutissent à une augmentation de 1,450 euro par tonne, soit exactement 100 %.

  • 27 février 2006

    Puissances émergentes, puissances gourmandes

    L’Inde et le Brésil veulent jouer dans la cour des grands. Ils aspirent à obtenir un siège permanent dans un Conseil de Sécurité réformé. Pour eux la mondialisation est une occasion unique de faire coïncider puissance politique et puissance économique. Ils ont fait un pari politique sur la mondialisation, qu’il faut essayer de comprendre.

  • 12 décembre 2005

    Chili, Brésil, Mexique: le triomphe du pragmatisme

    Chili, Brésil, Mexique: le triomphe du pragmatisme

    Le 11 décembre, les Chiliens se sont rendus aux urnes. Derrière cet événement, on peut aussi se réjouir d'un phénomène plus discret, mais tout aussi important : la subtile et profonde transformation qui a lieu au Chili et en Amérique Latine, à la suite de l'émergence du pragmatisme économique.