Bernard Brunhes edit

Consultant en Ressources humaines Site personnel de l'auteur Écrivez à Bernard Brunhes
  • Oct. 23, 2007

    Comment déblayer les chantier sociaux ?

    Comment déblayer les chantier sociaux ?

    Les chantiers ouverts par le président de la République dans le domaine des relations sociales sont impressionnants par leur foisonnement : une dizaine de décisions ou de négociations engagées en même temps, avec un calendrier très bref. Tout – ou à peu près – doit être terminé à la fin de l’année.

  • May 4, 2007

    Chiffres : ce qui compte c'est l'emploi, pas le chômage

    Chiffres : ce qui compte c'est l'emploi, pas le chômage

    Une fois de plus les statistiques mensuelles de l'ANPE font l'objet d'un débat pour savoir si elles sont sincères ou truquées. Que le chômage se soit réduit au cours des deux dernières années, cela ne fait pas de doute, mais la question de fond est de savoir ce qui, dans cette baisse, correspond à une véritable reprise de l'emploi et ce qui n'est que le résultat d’un « traitement social du chômage ». Pour cela les chiffres de l'emploi en diraient plus que ceux du chômage.

  • April 5, 2007

    Une conférence des revenus est-elle utile ?

    Une conférence des revenus est-elle utile ?

    Voici revenue, comme à chaque élection, l’idée d’une conférence des revenus. On parle d’un nouveau « Grenelle », en référence aux accords des 25 et 26 mai 1968 dont l’objectif était de mettre fin à une situation quasi-insurrectionnelle. Ce scénario fait-il encore sens ?

  • Jan. 24, 2007

    Déconcentrer l'Etat

    L'Etat ne dispose plus de la réactivité nécessaire face aux nouvelles technologies, à la mondialisation, à l'instantanéité de l’information et à la puissance des médias. Comment faire pour le moderniser ? Il faut le découper. Non pas en le décentralisant, c'est-à-dire en transférant le pouvoir des élus nationaux vers des élus locaux, mais en déconcentrant, c’est-à-dire en responsabilisant les chefs de services et de directions locales dans la mise en œuvre des orientations décidées par les ministres.

  • Oct. 3, 2006

    Chantiers 2007 : surmonter la faiblesse syndicale

    Le gouvernement a reçu il y a quelques semaines les rapports qu’il avait commandés à Dominique Chertier et à Raphaël Hadas-Lebel sur le rôle et la représentativité des syndicats. Ces rapports sont de grande qualité. Ils restent néanmoins trop prudents et viennent se rajouter à d’innombrables rapports qui encombrent les armoires des administrations. Ce ne sont d’ailleurs pas les idées qui manquent mais la volonté de les mettre en œuvre.

  • May 2, 2006

    Les quatre CGT

    Les quatre CGT

    Bernard Thibault a gagné : son document d'orientation a été adopté par le congrès de la CGT avec un score de 80%. La centrale de Montreuil poursuit ainsi sa mue, une mue engagée depuis plusieurs années dans la fureur et le bruit. Deux cruels désaveux ont provisoirement fragilisé la direction du syndicat en 2005 : lors de la campagne du référendum européen, la CGT s'était clairement prononcée pour le non, alors que Bernard Thibault avait proposé que le syndicat reste neutre ; lors du conflit de la SNCM, les marins avaient critiqué ses tentatives de négociation avec le gouvernement. Mais l'ambiance n’est plus la même, quelques jours après le recul du Premier ministre sur le CPE, perçu comme une victoire syndicale.

  • April 25, 2006

    Le réformisme est une idée neuve en France

    L'affaire du CPE a montré à quel point le réformisme se portait mal en France. Investies de la souveraineté populaire, nos élites oscillent parfois entre l'immobilisme consensuel et le volontarisme étatique aux accents bonapartistes. Pourquoi ?

  • April 11, 2006

    CPE : post mortem

    Ainsi la courte vie du CPE a pris fin. Les lycéens et étudiants vont, difficilement, rentrer au bercail. Les organisations syndicales vont savourer leur victoire. Les parlementaires vont voter le texte qui leur a été concocté pour remplacer l'article 8 de la loi sur l'égalité des chances. Et maintenant ?

  • April 4, 2006

    La mort du CPE reposera-t-elle l'avenir du CNE ?

    La décision du Président de la République sur l'avenir du CPE est pour le moins insolite. Tout a été dit sur la bizarrerie d'une solution qui passe par la promulgation d'une loi dont un article ne devra pas être appliqué avant d'être modifié par une nouvelle loi. En outre, ce n'est pas l'exécutif qui établira le nouveau projet, mais, pour aller plus vite, pour contourner le Conseil d'Etat et probablement aussi pour amadouer le président de l'UMP, c'est aux députés de la majorité que le Chef de l'Etat demande directement de déposer une proposition de loi. La Constitution est bonne fille et le " couple exécutif ", comme on dit, montre une belle capacité de contorsion.

  • March 6, 2006

    Réformer le code du travail, mais pas sans concertation

    En France, on ne sait pas réformer. Du moins on ne sait plus. Les gouvernants ont beaucoup de mal à imaginer les processus de décision qui permettent de faire évoluer une société. Dans une grande entreprise, lorsque l’on veut opérer une transformation, un virage, un changement, on construit un « projet ». L’Etat ne connaît pas ces règles du jeu. Les objectifs ne sont pas avoués (pour ne pas effaroucher sa propre majorité) ; le ministère du Budget ne consent pas à dégager les crédits nécessaires ; le comité de pilotage n’existe pas ou il n’est qu’un faux semblant : ce sont les cabinets qui, quand ils en ont le temps, font les arbitrages.

  • Jan. 12, 2006

    Elargir l'assiette des cotisations sociales : une bien mauvaise idée

    Le gouvernement envisage d'élargir l'assiette des cotisations sociales à la valeur ajoutée, au moins en partie. Il s'agit d'une mauvaise idée, pour au moins trois raisons : elle est inefficace économiquement, porte atteinte aux principes de la protection sociale, et se heurte à de réelles difficultés de mise en œuvre.

  • Jan. 2, 2006

    Unedic Round : les portes claquent mais la réforme se fait attendre...

    L'Unedic Round de 2005 a tenu ses promesses : des jours et des nuits de négociations hachées de suspensions tactiques et de manipulations par presse interposée. Les portes claquent sous l'œil des caméras, mais les réformes de structure attendront.