Sophie Meunier edit

Chercheuse en relations internationales à la Woodrow Wilson School of Public and International Affairs, Princeton University Écrivez à Sophie Meunier
  • May 14, 2008

    La mondialisation n’aime pas les boycotts

    La mondialisation n’aime pas les boycotts

    L’ordre de mobilisation a été donné aux internautes chinois : le boycott des produits français a commencé le 1er mai. Finis, au moins temporairement, les courses chez Carrefour, les voitures Peugeot et les sacs Vuitton. Les Français paieront les protestations qui ont émaillé le passage de la flamme olympique à Paris en avril, et en particulier le mauvais traitement infligé à l’athlète handicapée Jin Jing, devenue une héroïne nationale. Mais quels seront les effets de ce boycott ?

  • Oct. 13, 2007

    The French Mark on Globalization

    The French Mark on Globalization

    On September 28, Dominique Strauss-Kahn became the new Managing Director of the International Monetary Fund. He follows in the footsteps of his French predecessors, Pierre-Paul Schweitzer (1963-1973), Jacques de la Rosière (1979-1987) and Michel Camdessus (1987-2000). Indeed, French bureaucrats have led the IMF for almost half of its existence. Look beyond 19th Street, and you will find the mark of Frenchmen in many more of the world's most influential economic organizations, from Pascal Lamy, who has been Director General of the World Trade Organization since 2005, to Jean-Claude Trichet, who has headed the European Central Bank since 2003.

  • Oct. 12, 2007

    Mondialisation: la French Touch

    Mondialisation: la French Touch

    Le 28 septembre, Dominique Strauss-Kahn est devenu le nouveau directeur général du Fonds monétaire international. Il suit ainsi les traces de ses compatriotes Pierre-Paul Schweitzer (1963-1973), Jacques de Larosière (1979-1987) et Michel Camdessus (1987-2000). Ce sont en effet des Français qui ont régné sur le Fonds pour plus de la moitié de son existence. Mais cette touche française sur les organisations économiques internationales les plus puissantes ne s’arrête pas à la 19e rue de Washington – pour ne citer que Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce depuis 2005, et Jean-Claude Trichet, à la tête de la Banque centrale européenne depuis 2003.