Joost Pauwelyn edit

Professseur de droit international, Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement (Genève) Écrivez à Joost Pauwelyn
  • Sept. 17, 2007

    Faut-il pénaliser les importations « sales » ?

    Le commerce contribue au réchauffement de la planète, cela ne fait aucun doute. Mais c’est aussi l’une des clés d’une action visant à interrompre ce réchauffement. Un des principaux obstacles à l’adoption d’une législation sur le climat par les Etats-Unis tient à leur souci de compétitivité, sur la base de ce raisonnement : pourquoi les entreprises américaines devraient-elles réduire leurs émissions de carbone si leurs concurrentes chinoises, indiennes et brésiliennes peuvent continuer à émettre sans contrainte, même dans le cadre du Protocole de Kyoto ? On entend la même chose en Europe, avec cette fois les Etats-Unis dans le rôle de l’accusé principal. Comment résoudre ce problème d'action collective ?

  • Sept. 11, 2007

    A Carbon Levy on Imports to Fight Climate Change?

    A Carbon Levy on Imports to Fight Climate Change?

    Trade no doubt contributes to global warming. Yet trade is also key to stopping global warming. One of the main obstacles for the United States to adopt climate legislation is a concern for US competitiveness. The argument goes something like this: Why should US companies cut carbon emissions if their competitors in China, India and Brazil can continue to emit all they want, even under the Kyoto Protocol? The same line can be heard in Europe, this time with the US as the main culprit. How can this collective action problem be resolved? The ideal solution is an international agreement in which all countries on the planet agree to cut emissions albeit on a variable scale. But what if no such agreement can be made?