Laurent Bouvet edit

Professeur de science politique à l’UVSQ, cofondateur du Printemps républicain Écrivez à Laurent Bouvet
  • 29 mai 2018

    Le macronisme: une verticale du pouvoir incomplète

    Le macronisme: une verticale du pouvoir incomplète

    La verticalité du pouvoir présidentiel, dans le cadre républicain, est une colonne d’air qui relie le régalien au populaire, le haut et le bas, le pouvoir qui s’exerce et sa légitimation politique. Emmanuel Macron éprouve des difficultés à reconnecter le régalien au populaire.

  • 12 mars 2018

    La laïcité, un principe républicain avant d’être libéral

    La laïcité, un principe républicain avant d’être libéral

    Dans un article publié par Telos le 1er février, Alain Bergounioux développe l’idée d’une laïcité d’essence libérale: la loi de 1905 serait inspirée par les principes du libéralisme politique. Cette interprétation conduit à une conception très restrictive, et donc peu opératoire, de la laïcité.

  • 21 février 2011

    Multiculturalisme : les trois erreurs de Sarkozy

    Multiculturalisme : les trois erreurs de Sarkozy

    En déclarant, lors de l’émission « Paroles de Français » le 10 février dernier : « le multiculturalisme est un échec », Nicolas Sarkozy a commis une triple erreur. Il a utilisé un terme étranger à l’oreille politique française et d’un usage particulièrement complexe. En procédant ainsi, il semble persister dans l’erreur tactique qui consiste à se placer sur le terrain de l’un de ses adversaires électoraux, ici Marine Le Pen, sans en tirer aucun bénéfice. Et, last but not least, le président de la République brouille un peu plus le message qu’il voudrait envoyer aux Français sur les questions identitaires puisqu’après avoir longtemps promu la diversité et la « laïcité positive », il constate l’échec d’une politique renvoyant aux principes qu’il a lui-même proclamés.

  • 23 janvier 2011

    Marine Le Pen ouvre un nouveau front

    Marine Le Pen ouvre un nouveau front

    Le temps de la « peste blonde », suivant le titre du magazine Causeur de ce mois-ci, est-il venu ? On sent poindre l’inquiétude, aussi bien dans les commentaires médiatiques que politiques. Et même si beaucoup de commentateurs s’empressent de déclarer que finalement Marine Le Pen n’est que la fille de son père, et que donc rien ne change fondamentalement au Front national, son élection à la présidence du parti inquiète déjà plus qu’elle ne rassure.

  • 12 février 2010

    La face gauche du voile

    La face gauche du voile

    La nouvelle « affaire du voile » montre les incohérences et les inconséquences des stratégies politiques de l’époque. Incohérences et inconséquences auxquelles nul n’échappe si l’on écoute les différentes réactions. Ce fait divers politique aurait pu passer inaperçu si le contexte n’avait pas été aussi brûlant depuis des semaines à coup de débats sur la burqa et sur l’identité nationale. Des débats qui ont été lancés par une majorité aux abois, en quête de suffrages sur sa droite, et qui éclairent d’une lumière crue la façon dont la gauche a perdu ses repères sur ces questions. Les petits jeux de la gauche antilibérale apparaissent comme un révélateur de cette confusion.

  • 22 septembre 2009

    Comment Royal a perdu son avance technologique

    Comment Royal a perdu son avance technologique

    Ségolène Royal vient de vivre une semaine politique difficile, une de plus. Alors qu’elle avait réussi une rentrée fracassante en lançant la fronde contre la taxe carbone, elle semble avoir moins bien choisi son terrain lorsqu’elle a saisi au bond la balle lancée par les auteurs de Hold-uPS, arnaques et trahisons. Elle a déclenché un tir de barrage dans son parti comme on n’en avait pas vu contre elle depuis le calamiteux Congrès de Reims en novembre 2008. En effet, personne au PS, y compris parmi ses soutiens d’alors, n’a envie de voir porter devant la justice les arrangements internes avec la démocratie qui sont d’usage dans ce parti depuis des lustres.

  • 23 juin 2009

    Primaires à gauche : dernière solution avant le désespoir ?

    Primaires à gauche : dernière solution avant le désespoir ?

    Au Parti socialiste, à peine a-t-on remisé les drapeaux européens pour 2014 que l'échauffement pour la présidentielle a déjà repris. Au programme : " les primaires " ou comment être sûr de désigner le bon candidat (ou la bonne candidate...) pour gagner en 2012. Barack Obama ne le sait pas, mais il est pour beaucoup dans le retour du débat sur les primaires. Ce débat récurrent chez les socialistes français avait déjà fait rage en 2006 après les primaires de la gauche italienne et au moment de désigner le candidat pour la présidentielle de 2007. Avec l'élection d'Obama, c'est un peu comme si les socialistes français avaient redécouvert l'Amérique.

  • 12 juin 2009

    Le succès des Verts est-il politiquement durable ?

    Le succès des Verts est-il politiquement durable ?

    Daniel Cohn-Bendit a réussi un nouveau hold-up électoral, dix ans après la percée des Verts aux européennes de 1999. Il avait conduit, à l'époque, la liste écologiste vers un succès inespéré : 9,72% et 9 élus. Cette année, il a fait bien mieux : 16,28% et 14 élus, manquant d'un cheveu de coiffer le PS sur le poteau (16,48%).

  • 10 décembre 2008

    Les habits neufs du vieux PS

    Les habits neufs du vieux PS

    Le nouveau PS est arrivé ! Sa nouvelle direction du moins, à la fois « résolument de gauche » et « rénovée », c’est-à-dire dans le langage du socialisme français contemporain à la fois rajeunie, féminisée et « diversifiée ». Cette nouvelle direction a donc une apparence : une liste de noms et de visages dont beaucoup sont inconnus du grand public. Mais elle a aussi une réalité : celle d’un aréopage de professionnels de la politique, vieux routiers des combines de courants et de congrès, « jeunes » anciens responsables des mouvements de jeunesse du parti et rénovateurs permanents passés de courant en courant. Il s’agit davantage d’une rénovation de façade que d’un nouveau cours de l’histoire socialiste. On verra à l’usage, mais l’entame n’est guère convaincante ne serait-ce qu’au regard des objectifs annoncés.

  • 25 novembre 2008

    Même vaincue, Royal a (peut-être) gagné

    On entend beaucoup dire en ce moment, alors que les socialistes se déchirent, que Ségolène Royal serait atypique au Parti socialiste, qu’elle n’en maîtriserait pas les codes ou qu’elle aspirerait à une rénovation en profondeur des mœurs partisanes parce que celles-ci ne seraient pas les siennes. Comment alors ne pas s’étonner de ce que cette personnalité si peu « socialiste », qui veut secouer si fort le « vieux parti », ait pu rassembler derrière son seul nom la moitié des votes des militants lors du scrutin de désignation du Premier secrétaire le 21 novembre ? Alors même qu’elle a contre elle tout ce que le parti compte de célébrités établies – de sa gauche (Fabius, Hamon, Emmanuelli, Montebourg…) à sa droite (Rocard, partisans de Strauss-Kahn…) en passant par son centre (mou) de gravité depuis dix ans (Hollande, Jospin, Delanoë, Aubry…). Bref, comment celle que ses camarades désignent souvent comme une « usurpatrice » a-t-elle réussi un tel coup ?

  • 18 novembre 2008

    Le pari perdu de Delanoë

    Le pari perdu de Delanoë

    Du Congrès de Reims on ne sait qui est le vainqueur. En revanche on connaît d’ores et déjà le grand perdant : Bertrand Delanoë. Etonnant perdant tant il avait réussi, ces dernières années, à élaborer un cocktail aussi rare que précieux en politique en faisant rimer fidélité et audace. Il était ainsi apparu comme un homme neuf sur la scène socialiste et dans les sondages d’opinion tout en étant considéré par son parti comme un véritable militant de longue date. Or dans ce congrès, pour son malheur, il a été fidèle à tout sauf à son audace. En perdant la bataille de Reims, il a montré ses faiblesses à ses adversaires et aux Français.

  • 12 novembre 2008

    Un Obama français est-il possible ?

    Un Obama français est-il possible ?

    La victoire de Barack Obama a soulevé la question, récurrente, de la représentation des minorités dites « visibles » parmi les élus et responsables politiques français. D’aucuns ont voulu y voir un encouragement. D’autres ont souligné le chemin qui restait à parcourir dans une société dont on a souvent entendu dire ces derniers mois qu’elle ne serait pas « prête » à élire l’un des membres de ces minorités à la tête de l’Etat. Outre les qualités personnelles indispensables à l’affaire et les circonstances nécessaires à une telle élection (contexte, adversaire, besoin de changement) qui ont joué un rôle-clef dans le cas américain, on insistera sur l’arrière-plan politique : comment les partis accueillent-ils et promeuvent-ils les personnalités issues de ces « minorités visibles » ?

  • 15 septembre 2008

    Obama et la question raciale, acte II

    Obama et la question raciale, acte II

    Barack Obama a placé jusqu’ici sa candidature dans une perspective post-raciale qui lui a plutôt réussi. Au moment où commence une nouvelle phase de la campagne, il se retrouve face à un problème d’une tout autre ampleur.

  • 9 juin 2008

    Les trois défis de Barack Obama

    Les trois défis de Barack Obama

    Le parcours exceptionnel d’Obama ne prendra réellement son sens que s’il est élu président des Etats-Unis. Or la campagne présidentielle proprement dite ne fait que commencer. Et quelles que soient ses remarquables qualités il devra relever trois défis à la hauteur de l’enjeu.

  • 28 mai 2008

    Socialisme et libéralisme sont-ils compatibles ?

    Socialisme et libéralisme sont-ils compatibles ?

    Bertrand Delanoë semble prêt à trancher le nœud gordien du socialisme français lorsqu’il proclame haut et clair qu’il est à la fois libéral et socialiste - c’est lui qui souligne. Mais de quel libéralisme parle-t-il ? Une brève remise en contexte peut aider à cerner la nouveauté de son propos.

  • 28 avril 2008

    PS : le syndrome Maginot

    PS : le syndrome Maginot

    La nouvelle déclaration de principes élaborée par la direction du Parti socialiste évoque irrésistiblement la fameuse Ligne Maginot : elle est dépassée avant même d’avoir servi. La déception est à la hauteur des attentes pour tous ceux qui espéraient depuis longtemps l’inscription de cet aggiornamento doctrinal dans le marbre du socialisme français.

  • 25 mars 2008

    Obama et la question raciale

    Obama et la question raciale

    Jusqu'ici peu présente dans la campagne américaine, la question raciale a fini par éclater au grand jour. Mais loin de l’esquiver Obama l’a traitée de front. Rien ne prouve que sa démarche sera électoralement payante. Mais tout porte à penser qu’elle fait d’ores et déjà de lui un homme politique au-dessus du lot.

  • 10 mars 2008

    Démocrates : le risque de l'enlisement

    Aucun des deux candidats n’est désormais en mesure de l’emporter en nombre de délégués « simples » (pledged delegates) lors de la convention qui se tiendra à Denver au mois d’août prochain. Ce sont donc les « super-délégués » (superdelegates) qui feront la différence. Comment se fera leur choix ?

  • 26 janvier 2008

    Clinton vs. Obama: la fin de l'«homme blanc»?

    Clinton vs. Obama: la fin de l'«homme blanc»?

    Jusqu'ici, la question dite du race-gender restait sous-jacente dans les débats entre Hillary Clinton et Barack Obama. Chacun sait que le candidat démocrate à l'élection présidentielle sera soit une femme, soit un noir, mais sans que cette première historique ne représente un enjeu entre les candidats. Jusqu'ici, ils ont même eu tendance à placer leur « identité » en retrait par rapport aux sujets qu'ils jugent importants : assurance maladie, retour à la croissance, lutte contre la pauvreté, guerre en Irak, etc.